Que faut-il savoir pour débuter avec mon chiot ?

Félicitations pour votre acquisition ! Voilà quelques conseils pour  bien commencer avec votre chiot :

L’alimentation :

Votre chiot aura besoin d’une alimentation adaptée à la croissance. Attention, il est très sensible aux changements d’aliments. Pour changer d’aliment, iil vous faudra effectuer une transition progressive sur une semaine, en mélangeant anciens et nouveaux aliments.

Le tout jeune chiot a besoin de 3 repas par jour. Quand il aura 6 mois vous pourrez diminuer à 2 repas, et ce ne sera qu’à partir de l’âge d’un an que vous pourrez éventuellement passer à 1 repas par jour. Un bon aliment pour chiot doit contenir de la DHA.

 

Le vermifuge :

Les chiots sont plus exposés à l’infestation par les vers intestinaux que les adultes, ce qui peut nuire à leur croissance. De plus, ces vers sont transmissibles aux chats mais aussi aux humains (notamment aux enfants).

Le premier vermifuge peut être donné à partir de l’âge de 3 semaines. Il vous faudra ensuite vermifuger votre animal tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois, puis 4 fois par an (printemps, été, automne, hiver).

Il est important de vermifuger tous les animaux de la maison au même moment.

 

Les vaccins :

Le premier vaccin aura lieu vers l’âge de 2 mois. Il protégera votre animal contre les principales maladies virales ou bactériennes, mortelles pour la plupart, à savoir la maladie de Carré, l’Hépatite de Rubarth, la Parvovirose ou encore la Leptospirose.

Pour que l’immunité soit suffisante, un rappel (parfois deux!) est nécessaire un mois après la première injection. Les vaccins seront ensuite renouvelés une fois par an, tout au long de la vie de votre chien lors de la visite annuelle de santé.

Un vaccin contre la rage pourra également lui être administré si vous prévoyez de voyager avec votre animal. Un passeport européen et une identification seront alors obligatoires.

D’autres vaccins existent : Maladie de Lyme, Piroplasmose, Leishmaniose, Toux de chenil…N’hésitez pas à nous demander des renseignements.

 

L’identification :

L’identification est obligatoire à partir de l’âge de 7 mois. C’est le seul moyen pour prouver que vous êtes le propriétaire de votre chien. Elle se fait par l’implantation d’une puce électronique dans le cou en une seule injection. Elle ne nécessite pas d’anesthésie et est valable dans toute l’Europe.

Remarque : le tatouage dermographique est encore disponible uniquement pour les animaux ne quittant pas le territoire français.

 

La stérilisation :

La stérilisation est recommandée si vous ne souhaitez pas que votre animal se reproduise. Elle permet également de prévenir de nombreuses maladies, dont certains cancers.

Pour savoir quel est le meilleur moment pour faire opérer votre animal, demandez conseil à votre vétérinaire.

Les effets secondaires possibles à celle-ci sont l’obésité et l’incontinence urinaire.

 

Les parasites externes :

Puces, tiques et poux ne vont pas tarder à venir se rassasier sur votre compagnon, si ce n’est pas déjà fait. Méfiez vous tout particulièrement des tiques qui, à certaines saisons, peuvent transmettre une maladie grave : la Piroplasmose.

En fonction de l’âge de votre chiot et de son mode de vie, le vétérinaire saura vous conseiller sur  l’antiparasitaire le mieux adapté (comprimés, collier, pipette, spray…).

 

La mutuelle santé :

Avez-vous réfléchi à prendre une mutuelle pour assurer votre animal?

Les frais vétérinaire peuvent être importants et récurrents. La souscription à une mutuelle permet d’entrevoir l’avenir plus sereinement. Il existe différentes offres chez Bulle bleue ou SantéVet. Contactez les pour leur demander un devis gratuit.

 

Entretien et soins :

Vous pouvez lui faire des bains avec un shampoing spécial pour chien. Si possible ne lavez pas votre animal plus d’une fois par mois.

Le nettoyage des oreilles doit être réalisé avec une lotion spécifique 1 à 2 fois par mois.

L’entretien des yeux peut être nécessaire pour éliminer les sécrétions qui s’accumulent à l’angle des yeux. Il existe des lingettes ou des nettoyants spécifiques.

Pour limiter le dépôt de tartre, il est intéressant de brosser les dents de votre compagnon avec un dentifrice et une brosse à dents adaptés.